EN Photographer born in 1997 in Israel, based in the South of France. Currently studying for a BA (Hons) in Arts and Humanities at the Open University. Gat’s work won the 1st Prize of Festival Portraits in 2016; has been exhibited in France and New York since 2012 and is shown on various platforms such as Fisheye Magazine, The Eye of Photography & iGNANT. Gat’s curatorial project Family Business highlights the context of her thematic, family documentation, presenting international photographers.

FR Photographe née en 1997 en Israël, Julia est basée dans le sud de la France. Actuellement, elle fait des études en Arts et Sciences Humaines à l’Open University d'Angleterre. Son travail a remporté le 1er Prix du Festival Portrait(s) 2016 ; fut exposé en France et à New York depuis 2012 et présenté dans des plateformes telles que Fisheye Magazine, L'Oeil de la Photographie et l'Insensé Photo. Family Business, son projet curatorial, met en valeur le contexte de sa thématique photographique principale : la documentation de famille, en présentant des photographes internationaux. 

 
 

“We met Julia during the Fisheye tour in Marseilles, we saw her at the Rencontres d’Arles photography festival, and we came to her exhibition at Vichy. Julia Gat is only 19 years old, but her photographic maturity is impressive. (...) The photographs she presents about childhood - with a series about Sara, her little sister - have an enormous power and accuracy which offers attractice growth opportunities. A photographer to follow closely.” 

— Eric Karsenty, Fisheye Magazine

 

“There is an adventurous quality to Gat’s subjects as they move through the landscape with an inquisitive drive. The lush colors of the landscape, the softness of the light and the intimate nature of the portraits embrace this sense of wonder, leaving behind “objective”, dialectical images in favor of emotion and subjective experience. Gat has embraced the aesthetic of her subject, rather than that of the observer.” 

— Henry Amistadi, The Future Is Now

 

“Julia Gat offers a trip to Sara’s world. In her colorful dresses, the little girl plays with her reflections and her shadows. Silent or screaming, Sara seems to be have nothing to worry about. Each one of us can guess her moods and explore her wonders...” 

— Wipplay

 

Julia Gat has a gentle yet confident way of observing the beings around her; her brothers and sisters in the daily scenes of their lives. She has a particular way of grasping the fragile moment, capturing instants of childhood in their point of balance. The subjects invite you to enter the image as if to share the scene, their languor or on the contrary, their games. Julia Gat leaves room for that, there is always the possibility of this quiet space.

— Pascale Goëta, Quinzaine Israélienne

“On a fait sa connaissance lors du Fisheye tour à Marseille, on l’a croisé aux Rencontres d’Arles, et on a vu son exposition à Vichy. Julia Gat n’a que 19 ans, mais sa maturité photographique a quelque chose d’impressionnant. (...) Les photos sur l’enfance qu’elle présente – avec une série sur Sara, sa petite sœur – possèdent une force et une justesse qui laissent augurer de belles choses à venir. Une photographe à suivre de près.” 

— Eric Karsenty, Fisheye Magazine

 

“Les sujets de Julia portent une qualité aventureuse lorsqu’ils se déplacent dans l'image avec un élan de curiosité. Les couleurs vives du paysage, la douceur de la lumière et la nature intime des portraits transmettent un sentiment d’exploration, en abandonnant l’image “objective” et dialeqtique en faveur de l’émotion et de l’expérience subjective. Julia met en valeur l’esthétique de son sujet, plutôt que celui de l’observateur.”

— Henry Amistadi, The Future Is Now

 

“Julia Gat nous offre un voyage au pays de Sara. Dans ses robes colorées, la petite fille promène ses reflets et ses ombres. Silencieuse ou hurlante, Sara semble avoir perdu son insouciance. À chacun de deviner ses humeurs et d’explorer ses songes...” 

— Wipplay

 

Julia Gat a une façon douce et si sûre à la fois de regarder les êtres qui l’entourent, ses frères et ses sœurs dans les scènes de leur vie. Elle a une façon de saisir l’instant fragile, capter les temps de l’enfance dans leur point d’équilibre. Les sujets vous invitent à entrer dans l’image comme pour partager la scène, leur langueur ou au contraire leur jeu. Julia Gat laisse de la place pour cela, il y a toujours cet espace tranquille possible.

— Pascale Goëta, Quinzaine Israélienne

 

Name *
Name

EN All works are for sale. Feel free to contact me for photo & video services, event-covering, assistance or teaching.

FR Toutes les images sont en vente. N'hésitez pas à me contacter pour des shootings photo / vidéo, reportage événementiel, assistance et enseignement.